organisations
Nous accompagnons les entreprises et les Hommes en leur proposant des « learning projects® »

Qu'est-ce qu'un « learning project® » ?

Geneviève Vialle : "C'est profiter d'un projet pour faire évoluer les représentations, les comportements, les modes de collaboration. Ou encore profiter d'un changement dans l'entreprise pour repenser les processus de management et de gestion des Ressources Humaines"
Laurence Combes : "Nous parlons de logique d'opportunité. Aujourd'hui, les entreprises ont des contraintes temps énormes et des contraintes budgétaires tout aussi importantes, notamment pour former leurs collaborateurs. Nous leur proposons de faire du "deux en un" : mener leurs projets de changement, tout en développant les compétences collectives et individuelles"


Quels sont les projets qui peuvent devenir des « learning projects® » ?
Geneviève Vialle : "Potentiellement tous les projets !
Par exemple, déménager un siège : c'est un projet mais cela devient un "learning project®" si on en profite pour décloisonner les fonctionnements, pour aligner les équipes sur les objectifs stratégiques qui sous-tendent l'installation dans le nouveau siège..."
Laurence Combes : "La différence entre un projet classique et un "learning project®" ne vient pas du contenu mais des modalités d'appréhension et d'accompagnement du projet. La mise en place d'un SIRH peut être vue comme l'occasion, pour une fonction RH, de progresser dans sa manière de travailler avec les managers”.


Quels modes d’accompagnement pour qu’un projet devienne un vrai « learning project » ?

Geneviève Vialle : « Dans un learning project, l’attention est portée sur l’évolution des comportements individuels et collectifs. Dans cette perspective, nous allons chercher à créer des situations favorables à cette évolution et utiliser certains leviers d’apprentissage pour les personnes. La conduite du projet est déterminante : nous savons que telle ou telle manière de faire, d’avancer dans un projet génère de la prise de conscience, de la créativité, de la collaboration... ou de la contrainte ! »
Laurence Combes : « Hormis la conduite du projet elle-même, les autres leviers sont par exemple l’organisation de séquences de travail en commun, la formation et la communication. La formation, à condition qu’elle permette aux acteurs concernés de s’approprier de nouveaux process, de nouvelles attitudes... La communication, à condition qu’elle permette de forger de nouvelles représentations... »